Suis-je fait(e) pour être professeur(e) de yoga ?

Suis-je fait(e) pour être professeur(e) de yoga ?

Suis-je fait(e) pour être professeur(e) de yoga ?

Avec l’envie de se lancer dans l’aventure ou avec une belle expérience déjà forgée, la question t’as forcément traversé l’esprit. Quelles sont les qualités pour être professeur(e) de yoga ? Quels aspects du métier dois-je prendre en compte ? Suis-je capable ?

Cet article vous mène vers une chemin de réflexion pour vous aider à répondre à vos propres questions.

Professeur(e) de yoga, un sentiment

Être professeur(e) de yoga n’est pas seulement un métier, c’est avant tout une passion, une vocation, une envie de transmettre et de partager les valeurs du yoga autour de soi. 

La passion suscite l’éveil, la curiosité et l’envie d’aller plus loin dans l’étude de soi par le yoga. L’élève auquel tu enseignes doit se sentir à l’aise et libre de pouvoir s’exprimer librement.

Faire preuve de patience, de bienveillance et d’empathie sont quelques clés presque évidente dans la pratique et l’enseignement du yoga.

Le/la professeur(e) de yoga doit être à l’écoute de sa propre personne et des besoins de ses élèves, de leurs ressentis, mais aussi de leurs difficultés. Cela s’exprime à travers la disponibilité mais aussi dans la capacité à apprécier les personnes qu’il a en face de lui.

Afin de construire des cours toujours variés, le professeur doit rester curieux et être en constante quête de découverte même après plusieurs années dans le métier. Il est dynamique, enjoué, et ne cesse d’apprendre pour transmettre à son tour sa passion et ses apprentissages. La formation constante est un aspect essentiel de l’enseignement du yoga.

L’enseignement, mais pas que

Devenir ou être professeur(e), c’est aussi ouvrir son esprit à un autre mode de vie, alimentaire, une nouvelle hygiène de vie quotidienne, de pratique du yoga et de sa philosophie quotidienne.

Le rythme de vie d’un(e) professeur(e) de yoga est intense et s’articule autour de différents temps de vie :

  • La recherche d’élèves et de cours
  • La préparation des cours en fonction des élèves, objectifs et contextes d’enseignement
  • La lecture et l’apprentissage personnel de diverses sources
  • Sa pratique personnelle quotidienne, les formations et les stages
  • Les réseaux sociaux et l’administratif sont aussi une partie non négligeable, même si c’est la moins passionnante (je te l’accorde), elle est essentielle. 

Aussi diversifié qu’il soit, le métier de professeur(e) de yoga comporte ses aspects moins rigolos pour certains, ou plutôt ses défis à relever pour d’autres.

En fonction de son rythme d’enseignement, c’est une réelle gymnastique de trouver son équilibre de vie et une régularité. Les temps de repas sont souvent décalés, les cours sont sur les temps libres de tes élèves (pause méridienne, soirée ou le matin) et tes horaires s’adaptent.

Garder une vie sociale et familiale correcte peut aussi devenir un challenge pour ne pas s’isoler.

La gratitude des élèves à l’issue des cours et les bienfaits dispensés grâce la pratique sont de vrais moteurs pour développer son activité. Que cet article t’ai aiguillé ou non, la réponse à tes questions est en toi et tes convictions.

Related Posts